culture

Pourquoi la culture de votre organisation est déterminante ?

“La culture mange la vision au petit-déjeuner” 

Sam Chand, expert en leadership

Cette citation m’a scotché !

Vous avez peut-être déjà vécu cela. Le leader de votre organisation ou de votre église revient d’une super conférence archi-déterminé. Il a une nouvelle vision qu’il partage, enseigne, écrit et en fait même une série de messages. Sur le coup, les gens sont emballés. Puis au fil du temps… rien ne change.  Tout reprend son cours comme avant.

D’où vient le problème ? Ça vient de la culture.

La culture est LE véhicule indispensable qui permet d’atteindre la vision. Une belle vision associée à une mauvaise culture, c’est un peu comme essayer une transplantation cardiaque sur un corps qui rejette l’organe étranger.

Mais quelle est la différence entre les deux ? La vision se focalise sur un but à atteindre. La culture est en rapport avec les gens. Le truc, c’est que la culture est l’un des facteurs les plus importants d’une organisation.

En fait, la culture va déterminer la façon dont les gens vont répondre à la vision. Par exemple, une culture d’honneur et de confiance encouragera les idées créatives pour accomplir la vision.

Si la culture de votre organisation est mauvaise, bonne nouvelle : ça peut changer ! Pour cela, il faut regarder les choses en face et être prêt à changer.

Voici quatre niveaux de culture partant de la moins favorable à la meilleure.  

  1. Une culture toxique

Les collaborateurs évoluent dans un environnement abusif à cause des leaders.

  • Les leaders créent un système fermé où toute idée doit sortir d’eux.
  • Les droits et la dignité des membres sont bafoués. Ils sont de simples exécutants dont on a étouffé la créativité.
  • La peur est l’outil utilisé pour dominer dans ces organisations et faire en sorte que ça “marche droit”.
  1. Une culture stagnante

Plusieurs églises ou organisations commencent avec une grande vision et une super équipe. Mais peu à peu, les choses s’essoufflent et stagnent.

  • Les membres sont perçus comme des unités de production.
  • Les membres tolèrent leurs leaders mais n’ont pas confiance en eux. Ils font leur travail, c’est tout.
  • Ceux qui sont mis à l’honneur sont les leaders. Ils s’arrangent pour tirer la couverture sur eux.
  • Il n’y a pas d’honneur, de confiance et de loyauté. La communication y est quasi inexistante.
  1. Une culture “acceptable”

Une culture “acceptable” prend place dans une organisation où les leaders et les membres peuvent s’investir en sécurité. La plupart des gens y sont bien.

  • Dans une culture “acceptable”, l’atmosphère est plutôt bonne. Il y a de l’entraide dans le travail et une communication relativement fluide.
  • Le problème est que quelques leaders ne sont pas à leur place, ce qui crée des tensions.
  • Certaines décisions difficiles sont évitées, au lieu d’être prises. Par exemple, déplacer une personne qui ne serait pas à sa place.
  1. Une culture inspirante

Une culture inspirante encourage à apporter le meilleur pour accomplir de grandes choses.

  • Les leaders donnent une vision claire sans être autoritaires. Ils valorisent chaque personne et l’autorité est décentralisée.
  • Les leaders cultivent une atmosphère de confiance et de respect.
  • Les gens comprennent que ce qu’ils font compte
  • Cette organisation a un but élevé, mais des attentes réalistes.
  • La créativité est développée. Les erreurs sont perçues comme des opportunités d’apprentissage.
  • La communication est bonne au sein de l’organisation.
  • Les personnes sont formées, orientées et accompagnées dans leur service.
  • On travaille ensemble et on rit ensemble.
  • Les leaders célèbrent leur succès et celui des autres.
  • Cette organisation attire les meilleurs.

Alors comment créer une culture inspirante ?

Il faut repérer et abattre les tueurs de culture. Les voici :

– Les demandes irréalistes
– Blâmer les autres
– Se sentir menacé par le succès des autres
– Le manque d’authenticité et d’honnêteté
– L’atmosphère de peur
– Utiliser les gens au lieu de les valoriser
– Le manque de visibilité dans la vision, la stratégie et les valeurs.

Et surtout n’oubliez pas, la confiance et l’honneur sont des clés puissantes pour une culture inspirante !

Laurent Ruppy


Retrouvez l’ensemble des articles de Laurent sur son site: www.laurentruppy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X